Le problème du mal

Pourquoi Dieu permettrait-Il tant de mal sur la terre – les souffrances et les désastres – s’Il est bon, tout-puissant et juste? (Partie 1)

Alors, quant au problème du mal, écoutons ce que Job pourrait nous dire … et ce que Jésus pourrait nous dire à ce sujet.[1]

Job, connu pour sa droiture (Ézéchiel 14.14, 20),  a perdu ses enfants, sa réputation, ses richesses et sa santé lors d’une épreuve inexpliquée. La réaction initiale de Job a été de garder sa confiance en l’Éternel :

« Je suis sorti nu du ventre de ma mère, et j’y retournerai nu. L’Éternel a donné, l’Éternel a repris : que l’Éternel soit béni ! » (Job 1.21)

« Quand même il me tuerait, je compterais sur lui… » (Job 13.15)

Comment les amis de Job ont-ils expliqué ses souffrances? Leur réaction a été de dire que c’était sa faute – une punition méritée. Nous savons qu’ils ont dû plus tard se repentir de leurs explications accusatrices et superficielles.

Entends-tu des explications superficielles et présomptueuses aujourd’hui? Incluant peut-être l’idée que si le mal existe, Dieu ne peut pas exister?

Dans son épreuve, Job a eu une autre réaction face à sa souffrance. Il a protesté en disant :

« … Mais, devant (Dieu), je veux défendre ma conduite. » (Job 13.15). 

Est-ce que Dieu a tout expliqué à Job? Non. Au contraire, Dieu a souligné à Job sa grande différence avec Lui. Dieu posa cette question à Job :

« Qui donc obscurcit mes desseins par des discours sans connaissance ? Mets ta ceinture, comme un brave : je vais te poser des questions et tu m’enseigneras.» (Job 38.2,3)

Job a réalisé qu’il ne pouvait pas répondre aux questions de Dieu. Il s’est trompé en pensant que Dieu était injuste de lui laisser souffrir tant que ça. Dieu n’était pas indifférent ou moins puissant ou injuste. Job s’est repenti en reconnaissant qu’il a obscurcit les desseins de Dieu par ses discours sans connaissance.   (Job 38.2,3; 40.1,2). Job s’est humilié devant Dieu :

« Je suis trop peu de chose, que te répliquerais-je ? Je mets donc la main sur la bouche. » (Job 40.4)

Sommes-nous exemptés des souffrances? Comme Job, nous avons une connaissance limitée.  Notre perspicacité (intelligence) limitée nous donne plus de raison d’avoir confiance dans Sa perspicacité parfaite.

Nous savons que la prospérité et le bien-être de Job a été rétablis. La souffrance a eu une fin, une terme. Cela nous fait penser au Serviteur de l’Éternel qui a pris sur Lui les souffrances de son peuple pour y mettre fin (Ex 53.4) … Jésus.

Soyons alors :

  • « armés de patience » – la patience de Job. Dieu est au contrôle.
  • motivés d’un amour pour le Dieu qui nous a tant aimés qu’Il a sacrifié Son Fils Jésus…. pour nous.
  • réconfortés par le Consolateur, le Saint-Esprit, sachant qu’il demeure en nous.
  • remplis d’une espérance croissante pour maintenant et pour la cité après cette vie où « il n’y aura plus ni deuil, ni plainte, ni souffrance. » (Ap 21.4)

« J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous.  …. j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie … ni les choses présentes ni les choses à venir …  ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. (Ro 8.18-38)

À noter : L’une des 5 couleurs est la couleur rouge, signifiant le sang –  la mort – de Jésus pour nos péchés. Jésus comprenait entièrement le vrai problème du mal et aussi la cause des malheurs : nos péchés et notre séparation de Dieu. Il est devenu, en personne, la solution afin que nous soyons pardonnés et réconciliés avec Dieu.

« Mes frères et sœurs, quand vous passez par toutes sortes d’épreuves, considérez-vous comme heureux …  la mise à l’épreuve de votre foi produit l’endurance….  Heureux l’homme qui tient ferme face à la tentation » (voir Jacques, chapitre 1)

– Nicholas Lukach

[1]      Plusieurs idées viennent des Introductions à Job trouvéesdans la Bible du Semeur ainsi que dans la Bible English Standard Version et des livres de Max Lucado, Donald Groothuis, Phillip Yancey et d’autres.  À moins d’indication contraire, les citations bibliques viennent de la Bible du Semeur (BDS)


Nos besoins sont grands

Dans les événements

Pour présenter l’AFCC dans les églises